>>> HANDBALL : Historique


A la fin du XIXème siècle (1892), en Tchécoslovaquie, Klenker propose l'HAZENA, un jeu qui ressemble déjà au handball à 7.
Puis en 1904, au Danemark, Holger Nielsen fait connaître le HANDBOLD, qui se joue en salle.
Vers 1915, les entraîneurs Allemands d'athlétisme et de gymnastique concoctent un mélange à mi-chemin entre l'Hazéna et le handball actuel, pour préparer les athlètes pendant la saison hivernale.
Ce sport contient donc des courses rapides, des sauts , des lancers, et doit représenter un effort assez long et intense : il s'appelle Rafftball ou Torball.
Le premier règlement est déposé en 1917.

En 1919 , Carl Schellenz apporte des précisions et produit ainsi le HANDBALL A 11 , adaptation du Torball, qui se joue en plein air, sur un terrain de foot, avec un ballon de type volley ball. Il est accepté comme sport complémentaire en 1920 par les fédérations de gymnastique et d'athlétisme.

Lors de J.O. de 1928 à Amsterdam, le Handball à 11 se sépare de la fédération d'athlétisme et devient la FIHA (fédération internationale de handball amateur). Parmi ses créateurs se trouve Avery Brundage , futur président du CIO. En 1936 , 23 pays sont affiliés à la FIHA. Au J.O. de Berlin , 6 nations participent au tournoi de handball à 11 : Allemagne, Autriche, Suisse, Hongrie, Roumanie ,USA en est le classement terminal.

Sous l'impulsion des pays nordiques qui ont du mal à pratiquer ce grand sport de plein air, le HANDBALL A 7 fait son apparition aux championnats du monde de 1938. Dix équipes font le tournoi à 11 et quatre font celui à 7 : l'Allemagne remporte les deux titres.

Pendant ce temps en France , bien que la première fédération française soit créée en 1935 , et que naisse la ligue d'Alsace en 38, le handball reste très limité sous l'emprise de l'athlétisme. En 1937 , le sport scolaire récupère le handball et va lui donner une première impulsion.
En 1940, le hand français est affilié à la FFBB. René Ricard était l'un des 5 professeurs d'EPS qui participaient à cette commission.
En 1941 se crée la première véritable fédération française de handball, sous la présidence de René Bouet. Christian Picard est alors le moteur du développement du hand.

La FIH (Fédération Internationale de Handball) voit le jour en juillet 1946 avec 8 fédérations nationales dont la France. 1947 marque la reprise des compétitions internationales : les jeux mondiaux universitaires se déroulent à Paris.

Dès 1952 débutent en France les premières compétitions de handball à 7. Villemomble est donc le premier club champion de France en 1953. En 58 le hand à 11 disparaît des compétitions officielles. La fédération française compte alors 10 000 licenciés.

C'est en 1957 que se déroule le premier championnat du monde féminin : la Tchécoslovaquie est lauréate.

Charles Petit-Mongobert fut le deuxième président de la FFHB de 46 à 64. C'est pendant cette période que jeu et administration fédérale se structurent. Puis Nelson Paillou (devenu plus tard président du CNOSF) prit le relais de 64 à 82.
Pendant les années 50 et 60, la France est " dominée " par le PUC et Marseille (3 titres). Ivry et Saint Maur (2 titres ) mettent le nez à la fenêtre. La Suède et la Roumanie conquièrent 2 titres mondiaux chacune.
En 1970 les championnats du monde (sans la séparation A , B , C )se déroulent en France. Les finales ont lieu au "Palais des Sports" porte de Vitry. Podium = Roumanie , RDA, Yougoslavie. La France se classe 12ème La fédération compte alors un peu plus de 50 000 adhérents.

C'est en 1972 que le handball à 7 revient au J.O. , à Munich. Yougoslavie, Tchécoslovaquie, Roumanie dans cet ordre montent sur le podium.. En 1976 , aux J .O. de Montréal, seule la Roumanie se stabilise dans le trio de tête : 1- URSS, 2- Roumanie, 3- Pologne. A partir de cette période , le monde handballistique est divisé en 3 groupes de niveau : A, B, C. Seuls les très bons restent en A, la France est dans le groupe B.

Les J.O. de 80 à Moscou consacrent la RDA, suivent l'URSS puis la Roumanie.
En 1981, le championnat du monde B a lieu en France. Pologne, Tchécoslovaquie , Suède dans cet ordre, en sont les 3 leaders. La France compte alors 150 000 licenciés. Mais en 85, après le mondial B en Finlande, la France va devoir aller réapprendre ses gammes dans le groupe C , dont elle sortira en 86.
Pendant ce temps , les différents championnats du monde consacraient la Roumanie en 74, la RFA en 78 , l'URSS en 82.

Le 26 septembre 82 , Jean-Pierre Lacoux , ancien entraîneur du PUC et de l'équipe nationale, est élu 4ème président de la FFHB. Après son élection, bien des choses vont changer. L'argent, les étrangers font irruption dans notre handball et en changent la carte et la destinée.

En 1984 , l'URSS , la RDA, la Pologne, entre autres, ne participent pas aux J .O. de Los Angeles : 1er Yougoslavie, 2ème RFA, 3ème Roumanie.

1985, la France est envoyée au Mondial C.
Mais en 1986 Daniel Costantini prend les rennes de la sélection.
Dès lors les progrès sont rapides. Premiers du mondial C au Portugal, les Français participeront aux championnats du monde B en 87 et 89 . Pendant ce temps , en Suisse, Yougoslavie, Hongrie , et RDA, dans cet ordre, composent le podium du mondial A . En 1988, Alain Mouchel est nommé DTN en remplacement de Jean Férignac (ancien glorieux portier de l'équipe de France) . Aux jeux de Séoul , la Yougoslavie perd son titre olympique, et la dynamique équipe de Corée du Sud confirme sa place chez les grands. 1er URSS, 2ème Corée, 3ème Yougoslavie.

1989 initie la grande aventure du handball français.
2500 clubs, 180 000 licenciés poussent derrière notre sélection qui dispute, à domicile , le dernier mondial B.
1ére Islande devant Pologne. Cinquième, la France est qualifiée pour le mondial A de 90 en Tchécoslovaquie.
En terminant 9ème, elle est sélectionnée pour les J.O. de 92 à Barcelone. Les Suédois sont champions du monde 90.

1992, c'est l'explosion ! Naissance de l'équipe des Barjots qui finissent 3ème aux J.O. de Barcelone derrière la CEI et la Suède. L'équipe de Daniel Costantini avait longuement préparé la compétition. Elle a franchi un énorme palier grâce au travail physique et technique, à l'agressivité, et à la fantaisie qui émane de ce groupe. Le handball français s'est fait connaître !

A partir de 93 , les championnats du monde se dérouleront tous les 2 ans. Il n'y a plus de niveaux A, B, C.
Cette année là, la France confirme sa valeur. Elle est vice championne du monde en Suède, seulement battue par la Russie en finale.
Les clubs français sont aussi à la fête, l'OM Vitrolles remporte la coupe d'Europe des vainqueurs de Coupes.
1994. Premiers championnats d'Europe des nations remporté par la Suède. L'équipe de France gagne les Goodwill Games.

1995, la France grimpe sur le toit du monde. Les Barjots sont champions du monde en Islande, devant la Croatie et la Suède. Souvenons nous des 16 noms de la première équipe de sports collectifs française championne du monde (Le foot attendra 3 ans pour l'égaler , dans son jardin).
Gardiens : GAUDIN (Créteil), DELATTRE (OM) , MARTINI (Istres).
Joueurs de champ : ANQUETIL (Montpellier) , CAZAL (Montpellier) , GARDENT (OM), KERVADEC (Créteil), LATHOUD (PSG) , MAHE (Montpellier) , MONTHUREl (PSG) , MUNIER (OM), PERREUX (OM), QUINTIN (OM) , RICHARDSON (OM) , STOECKLIN (PSG) , VOLLE (OM) .

1996 La Russie gagne les championnats d'Europe juste avant les J.O..
A ces Jeux d'Atlanta, notre équipe nationale fait une triste 4ème place , alors qu'elle pouvait prétendre à l'or. Croatie, Suède, Espagne montent dans cet ordre sur le podium. Cet épisode signe l'éclatement de la bande des Barjots.
Le 8 avril, J.P. Lacoux cède la présidence de la FFHB à André AMIEL . La fédé va changer de statuts. L'AG élit un homme avec un projet quadriénal.

En 1997 , le sang neuf injecté dans la sélection est de bonne qualité. L'équipe remaniée monte sur le podium des championnats du monde au japon. 1er Russie, 2ème Suède, 3ème France qui n'a perdu que d'un but en ½ finale contre la Russie , après prolongations.

1998 La Suède gagne les championnats d'Europe en Italie.
Après la rénovation des règles en 97, la FFHB instaure de nouvelles catégories : exit cadets, juniors,… voici les moins de 16 ans, plus de 16 , moins de 18,…. On fait l'économie du championnat de France Sabatier.
Stéphane Stoecklin est le deuxième Français élu meilleur joueur mondial , après Richardson en 95.

Depuis 97 , l'équipe de France féminine prend son essor. Elle participe aux championnats du monde et gagne les jeux méditerranéens. Elle s'est de nouveau qualifiée pour des championnats du monde de fin 99.

Entre 70 et 99, 11 clubs ont été champions de France : Saint Maur (5) , Ivry , Marseille , Nîmes , Gagny (4) , Montpellier (2) , Dijon , PUC , Strasbourg, Créteil, Vénissieux (1).

En avril 99.
Le handball reste le premier sport scolaire et le deuxième sport universitaire. Il compte 220 000 licenciés, 32 ligues, 92 comités, 2400 clubs. L'équipe de France s'est brillamment qualifiée pour le mondial en Egypte du 1er au 15 juin. Elle est dans la poule D , à Port Saïd avec la Suède, la Yougoslavie, la Corée du Sud , La Chine et l'Australie. D. Costantini est toujours aux commandes.
Montpellier remporte le doublé coupe et championnat. Patrice Canayer en est l'entraîneur. Patrick Cazal est élu meilleur joueur Français par ses pairs.
En Egypte la France doit confirmer son rang et accéder au minimum aux demi-finales. Secrètement tout le monde attend mieux !

Préparons-nous pour 2001 ! Les championnats du monde se dérouleront chez nous.

Fait en mai 99 .

Dominique RIVIERE

Le supplément "Avril 99 à novembre 02" où la France vient de gagner la coupe mondiale en Suède (vainqueur du Danemark en finale après avoir battu la Russie en demi) sera réalisé pour début 03.


Fléche vers le haut Haut de page